Dossier spécial Sud Ouest : Lauak ouvre ses portes

SUD OUEST Dossier spécial LAUAK OUVRE SES PORTES

DU BOULON AU TRONÇON D’AVION

VISITE GUIDÉE Lauak a ouvert ses portes à « Sud Ouest » mercredi dernier pour montrer ses activités et son savoir-faire. En toute confiance et transparrence. Un avant-goût de ce que les curieux pourront découvrir vendredi et samedi dans les ateliers d’Ayherre.

Mais que peut-il donc se passer dans ces grands ateliers de Lauak ? Sur la route, entre La Bastide-Clairence et Hasparren, bon nombre de personnes se posent la question. Chez ce sous-traitant de l’aéronautique, pas de secret défense ou de crainte d’espionnage industriel. Ici, le respect de la parole donnée, le fameux « hitza Hitz », fait office de marque de fabrique. Et cela fait quarante ans que ça dure.

Jean-marc et Mikel Charritton ont naturellement ouvert leurs portes à « Sud Ouest » la semaine dernière pour expliquer leurs différents métiers. Avec une évidente passion.

En compagnie de David Crinier, responsable « Amélioration continue de la société, « Sud Ouest » a suivi le temps d’un après-midi l’assemblage des pièces d’avion, du détourage et du découpage à partir de tôles au rez-de-chaussée, jusqu’à la partie chaudronnerie à l’étage où le personnel s’active pour produire des pièces de qualité qui seront ensuite soudées et assemblées à l’aide d’outils performants.

Une première étape avant de visite le deuxième atelier où chaque élément est traité contre l’oxydation et autre corrosion, avant d’être « vêtus » d’une peinture de protection. Un peu plus loin, travail d’orfèvre avec l’assemblage des réservoirs de carburant, le moment de prendre son envol.

Le réservoir de carburant est installé sur le tronçon d’un Falcon de chez Dassault prêt à l’expédition.

Sud Ouest, le 20 mai 2015
TEXTE PIERRE SABATHIÉ
PHOTOS J.-DANIEL CHOPIN

Pourte ouverte page2

Pourte ouverte page1